27 août 1828: La Tour Pitrat s’est abousée

Le 27 août 1828, en haut des Pentes de la Croix-Rousse [Localiser approximativement], la Tour Pitrat, en cours de construction, s’effondre, tuant une fillette qui jouait à proximité.

Construite à l’initiative d’Horace Pitrat, maçon qui s’était enrichi en construisant des habitats spécialement pour les canuts, elle devait à terme mesurer 100 mètres et permettre de voir le port de Marseille, ville natale de Pitrat, par temps clair…

Une chanson circule alors rapidement:

Babolat, sais-tu la nouvelle ?
La Tour Pitrat vient d’s’abouser !
Bah ! J’crois qu’tu veux te gausser,
N’y a qu’un moment j’étais sur elle
Où s’que j’voyais le soleil de près,
Et comment qu’il avait l’nez fait.

Mais que veut donc dire « s’abouser » ? La définition est très imagée: s’effrondrer, tomber sans retenue, comme une …

Malgré cette déconvenue, il persiste et érige une version plus modeste (30 mètres). Avec les matériaux inutilisés, il crée un restaurant, Les Délices de Beauregard, équipé de chambres pour se retirer en toute discrétion avec les filles de petite vertu employées par l’établissement. Bref, une maison close… Le tout sera détruit en 1874.

Tour Pitrat, deuxième version

Laurent Ajdnik

25 août 1860: Inauguration du Palais de la Bourse

(Par Marine Giraud)

Le 25 Août 1860, Napoléon III et l’Impératrice Eugénie inauguraient le Palais de la Bourse de Lyon [Localiser], aujourd’hui occupé par la Chambre de Commerce et d’Industrie.

 

Palais de la Bourse vers 1900

Palais de la Bourse vers 1900

Construit entre 1855 et 1862, il est principalement l’œuvre de René Dardel, alors architecte en chef de la Ville de Lyon. Cependant, deux autres lyonnais œuvrèrent à la construction finale : Tony Desjardins puis Gustave Bonnet.

Cette construction fait partie d’un vaste projet de transformation urbaine qui avait pour double objectif :

  • De montrer la grandeur et la prospérité de la ville de Lyon, à l’image des grands travaux réalisés par le baron Haussman à Paris;
  • De faciliter la répression des insurrections populaires en éliminant un réseau de rues dense et tortueux.

Destiné dès l’origine à accueillir de nombreuses institutions, le Palais de la Bourse a notamment abrité : le Tribunal de Commerce, la Compagnie des courtiers en soie et marchandises (jusqu’en 1867), le Conseil des Prud’hommes (jusqu’en 1927) et le Crédit Lyonnais (jusqu’en 1934).

Les statues ornant le bâtiment illustrent de manière symbolique sa destination: Justice, Tempérance, Agriculture, Commerce, Industrie…

Les deux façades Nord et Sud sont richement décorées avec de nombreux entablements, balcons et colonnes. La plupart des peintures des plafonds intérieurs sont l’œuvre d’artistes lyonnais.

C’est en sortant de l’édifice le 24 juin 1894 que le président de la République Sadi Carnot se fait assassiner par l’anarchiste Sante Geronimo Caserio sous les fenêtres donnant sur la Rue de la République.

Depuis 1994, le Palais du Commerce est classé monument historique.

 

Palais de la Bourse de nos jours

Palais de la Bourse de nos jours

24 août 1948: Naissance de Jean-Michel Jarre

Jean-Michel Jarre naît à Lyon Croix-Rousse le 24 août 1948. Il est le fils de Maurice Jarre, devenu par la suite célèbre pour ses musiques de films: Lawrence d’Arabie, Le Docteur Jivago, Le cercle des poètes disparus… Quand celui-ci quitte la cellule familiale, Jean-Michel (qui n’a alors que 5 ans) et sa mère déménagent en banlieue parisienne.

Il débute le piano à l’âge de 8 ans. Sa mère lui fait découvrir le club de Jazz Le chat qui pêche, où sa passion musicale s’affirmera au contact de musiciens illustres, tels que Chet Baker. Le Conservatoire de Paris lui fournira une formation classique de pointe, mais il s’intéresse en parallèle à la guitare électrique.

Lire la suite de ’24 août 1948: Naissance de Jean-Michel Jarre’

16 août 1861: Julie-Victoire Daubié, première bachelière

Le 16 août 1861, l’Académie de Lyon décerne le Baccalauréat ès Lettres à une femme dont la candidature avait été refusée auparavant par l’Académie de Paris. À trente-sept ans, Julie-Victoire Daubié devient la première bachelière de France. Il lui faudra encore plusieurs mois et l’intervention de l’impératrice Eugénie pour obtenir la remise effective de son diplôme.

Julie-Victoire Daubié

Julie-Victoire Daubié

Lire la suite de ’16 août 1861: Julie-Victoire Daubié, première bachelière’

1 août -10: Naissance de l’Empereur Claude

Tiberius Claudius Nero Drusus (on dira plus volontiers Claude…) naît à Lugdunum (Lyon) le 1er août -10. Il est membre de la famille impériale (Jules César, Auguste, Tibère, Caligula…). Pourtant, rien ne laisse supposer qu’il deviendra un jour empereur: il est bègue, boiteux, fragile et légèrement dérangé… Selon l’historien (rarement objectif) Suétone, sa propre mère le qualifiait de « ombre d’homme, avorton, ébauche de la nature » et se moquait des sottes gens en disant « il est plus bête que mon fils Claude » ! Victime d’un tel ostracisme, il se réfugie dans les études, ce qui lui vaudra sans doute d’échapper aux nombreux assassinats perpétrés contre les membres de sa famille. Il ne représentait en effet pas grand danger !

L'empereur Claude

L’empereur Claude

Lire la suite de ‘1 août -10: Naissance de l’Empereur Claude’

15 juillet 1783: Le Pyroscaphe, premier bateau à vapeur

On trouve mention de « roues à aubes » pour propulser un bateau dès le 4ème/5ème siècle dans le De rebus bellicis, un traité de guerre romain, avec l’intention de les faire animer par des bœufs:

De rebus bellicis

De rebus bellicis

Lire la suite de ’15 juillet 1783: Le Pyroscaphe, premier bateau à vapeur’

14 juillet 1789: Jacques de Flesselles, deuxième noble victime de la Révolution Française

La fin historique de Jacques de Flesselles

Le 14 juillet 1789 à 17h, le peuple parisien s’empare de la Bastille. C’est cet événement qui est commémoré lors de la Fête Nationale de la République Française.

Charles Thévenin - La prise de la Bastille

Charles Thévenin – La prise de la Bastille

Lire la suite de ’14 juillet 1789: Jacques de Flesselles, deuxième noble victime de la Révolution Française’

24 juin 1894: Assassinat du Président Sadi Carnot

Le 24 juin 1894, l’anarchiste italien Sante Geronimo Caserio poignarde Sadi Carnot, Président de la République Française depuis le 3 décembre 1887, lors de son passage sur la Rue de la République à proximité du Palais de la Bourse. Il était venu à Lyon pour assister à l’Exposition Internationale qui se tenait au Parc de la Tête d’Or. Il décédera de ses blessures le lendemain.

Le président Sadi Carnot

Le président Sadi Carnot

Lire la suite de ’24 juin 1894: Assassinat du Président Sadi Carnot’