24 mars 1852: Création des cinq premiers arrondissements de Lyon

A Lyon, la première moitié du XIX° siècle est marquée par les insurrections des canuts (1831, 1834, 1848 et 1849). En 1851 et 1852, plusieurs décrets et lois élargissent les pouvoirs de la police. Ainsi, « l’agglomération lyonnaise » est créée par la loi du 19 juin 1851. Elle englobe des communes rhodaniennes (Lyon,  La Guillotière,  Oullins, Sainte-Foy-lès-Lyon, Vaise, Croix-Rousse, Caluire, Miribel et Rillieux) et iséroises (Villeurbanne, Vaulx-en-Velin, Bron, Vénissieux), qui se retrouvent alors toutes sous les pouvoirs de police du préfet du Rhône. Le 4 mars 1852, les 4 communes iséroises concernées basculent dans le Rhône.

Le décret du 24 mars 1852 crée à Lyon 5 arrondissements. Trois d’entre eux correspondent à l’annexion de communes suburbaines : La Guillotière et Monplaisir (3°), Croix-Rousse (4°), Vaise (5°). Le maire Edouard Réveil et les conseillers municipaux élus sont démis de leurs fonctions et remplacés par une commission municipale de 30 personnes, nommées par le pouvoir central.  Cette organisation politique « provisoire » est pérennisée par la loi du 5 mars 1855. La commission passe à 36 membres, nommés pour 5 ans par l’empereur Napoléon III. Pendant 18 ans (jusqu’à la chute de l’empereur en 1870), le Préfet du Rhône est le seul véritable administrateur de la ville.

De grands travaux ont lieu à cette époque, et leur dimension policière/militaire est indéniable: réalisation des grands axes (Rue de la République, Cours Gambetta, Boulevard de la Croix-Rousse, Quais de Saône, Route nationale à Vaise), pavage des rues, ports fluviaux, télégraphe électrique, chemins de fer précédemment refusés par les faubourgs…

Selon le recensement qui a suivi, Lyon sous sa nouvelle forme compte 318 803 habitants en 1861.

Anecdotes:

  • Les autres arrondissements apparaîtront selon le calendrier suivant:
    • 6° arrondissement: le 17 juillet 1867, par division du 3° arrondissement
    • 7° arrondissement: le 8 mars 1912, par division du 3° arrondissement
    • 8° arrondissement: le 19 février 1959, par division du 7° arrondissement
    • extension du 5° arrondissement: le 1er août 1963, par rattachement de Saint-Rambert-l’Île-Barbe
    • 9° arrondissement: le 12 août 1964, par division du 5° arrondissement

  • Seules trois villes françaises sont découpées en arrondissements: Paris, Lyon et Marseille. Elles bénéficient d’un statut administratif particulier depuis la loi PLM du 31 décembre 1982, notamment en ce qui concerne les élections municipales.

Laurent Ajdnik

 

5 Réponses à “24 mars 1852: Création des cinq premiers arrondissements de Lyon”


  • Jean-Thibault MARECHAL

    Bravo Laurent de nous intéresser à l’histoire administrative de Lyon. Je me coucherai moins bête ce soir.

  • Pierre Gandonnière

    La révolte des canuts semble avoir joué un rôle déterminant dans la rattachement de la commune de la Croix Rousse à Lyon. Aucune des deux ne voulait fusionner. C’est un acte d’autorité du préfet pour faciliter l’intervention des forces de police. Donc quand les croix-roussiens disent qu’ils « descendent à Lyon » comme si ce n’était pas leur ville, historiquement, ils ont raison. (+ Ils sont la rancune tenace)

  • bonjour,
    merci pour cette information, car habitant rue du 24 mars 1852, je ne savais pas quoi répondre…

  • Liberal alain

    Merci Laurent, vous et votre équipe;
    étant Brestois d’origine et Lyonnais (Brondillant trés exactement) depuis peu (1968), adopté puis marié à une Genaysienne, nous sommes trés content et interessé de tout savoir sur Lyon.
    Vos articles sont trés fournis, bien documentés;
    je me souviens encore de ce parcours Traboulien et visites de métier de Canut et de tissus sur Croix Rousse avec vous.
    Merci et bonne continuation
    A.L.

  • Ce texte c’est ma vie
    Cette rue c’est ma folie
    Cet auteur est un grand
    Lyon c’est comme l’animal c’est enorme

Laisser un Commentaire