Le canal de Jonage

Dans l’est de l’agglomération s’étend le Canal de Jonage [Localiser], ponctué d’ouvrages remarquables. De nombreux travaux d’aménagement sur plusieurs années ont démarré le 22 février 2010 [Site officiel].

Le canal en lui-même
Son creusement sur 19 kilomètres, de 1894 à 1899, emploie 3000 ouvriers sous la direction d’Abel Goteland, ce qui en fait alors l’un des plus gros chantiers au monde. Une digue à flanc de colline traverse les communes de Jonage, Meyzieu, Décines-Charpieu, Vaulx-en-Velin puis Villeurbanne.

Il pour triple objectif de:

  • réguler le débit du Rhône
  • permettre la navigation, après l’échec du Canal de Miribel victime d’un renversement rapide de pente…
  • alimenter l’usine hydro-électrique de Cusset (déformation supposée de Cul-Sec puisque le quartier était en haut d’une colline, donc à l’abri des inondations)

EDF en détient la concession jusqu’en 2041.

Le barrage de Jonage et les écluses
Contemporain du canal, ce « barrage de garde » en commandait l’entrée. Il comporte un écluse simple [Vue satellite]. Une écluse double ferme le canal au niveau de l’usine (voir plus bas). Ces écluses mesurent 105×16 mètres (soit 2,5 fois en longueur et 3 fois en largeur le très fameux Gabarit Freycinet)

Le barrage de Jons
Il entre en service en 1937. Situé à l’entrée du Canal de Miribel, il permet d’y déverser le débit excédentaire du Canal de Jonage lorsqu’il dépasse la capacité de l’usine (600 mètres-cubes par seconde). Il rélègue le barrage de Jonage à un rôle subalterne. Il possède un tour sympathique [Photo dynamique, le canal de Jonage étant sur la gauche]

Déversoir d’Herbens
Cette superbe installation [Vue satellite] permet d’évacuer le trop plein du canal vers le parc de Miribel-Jonage en cas de panne de l’usine.

Réservoir du Grand Large
D’une superficie de 150 hectares [Vue satellite, Photo dynamique], il servait de réserve d’eau jusqu’à la création du barrage de Jons. Il est vite pris d’assaut par les pêcheurs et les promeneurs. Sans parler des amateurs de voile, notamment au sein du Cercle de Yachting à Voile du Grand Large [Site officiel].

Usine hydro-électrique de Cusset
Elle est située sur le canal de Jonage, entre Villeurbanne et Vaulx-en-Velin [Vue satellite, Photo dynamique]. Inaugurée en 1899, elle est alors la plus puissante au monde. C’est sans doute aujourd’hui la plus ancienne encore en activité. Avant sa mise en service, la production nationale d’électricité était de 7 000 kW. A elle seule, elle en ajoute 25 000 !!! Aujourd’hui, sa puissance est de 65 000 kW, assurée par une chute d’eau de 12 mètres sur 15 turbines Kaplan, ce qui correspond environ à 20% de la consommation de Lyon intra-muros. Elle fait l’objet d’une demande de protection en cours au titre des Monuments Historiques.

2 Réponses à “Le canal de Jonage”


  • Jean-Thibault

    comme toujours des articles intéressants, bravo Laurent.
    Je suis surpris par la puissance de l’usine Hydro je ne pensai pas qu’elle avait une telle puissance.

    Je n’avais retenu de l’histoire que le président Sadi-Carnot avait été assassiné. Mais ni où, ni par qui, pourquoi etc. Ah mémoire sélective !!
    Heureusement que tu es là pour nous la rafraichir.
    Bonne vacances.

  • Pourquoi pas un mot sur le barrage de Jonage.
    Le barrage de Jonage pourrait être aménagé en central hydro électrique idem à Cusset.

    La hauteur de chute serait certainement inférieure à 12 mètres mais en remontant le niveau du plan d’eau amont la chute d’eau pourrait être exploitable.

    Le niveau pourrait être plus haut de 2 à 3 mètres voir plus par rapport au niveau actuel et cela serait sans conséquence pour l’environnement.
    Les digues et chemins de halages sont suffisamment hautes pour permettre cette remonté de niveau.

    Cela donnerait une hauteur de chute exploitable et une production inférieure à 63MV mais non négligable.

Laisser un Commentaire