Archive pour la Catégorie 'Evénements'

Page 3 sur 4

8 décembre 1852: Première « Fête des Lumières »

La Fête des Lumières constitue l’un des moments les plus magiques de la vie lyonnaise. Pourtant, rares sont ceux qui connaissent l’origine de cette célébration. Et ils sont souvent victimes de confusion. ExploraLyon va vous aider à y voir plus clair.

En 1643, la peste ravage le Sud de la France. Le prévôt des marchands et les échevins (à peu de choses près, le maire et les conseillers municipaux) implorent la protection de la Vierge Marie et promettent de lui rendre hommage tous les ans si la peste épargne la ville. Devinez ce qui se passa… Ainsi, tous les 8 septembre depuis 1643, à l’occasion de la Fête de la Nativité, le Voeu des échevins est commémoré par un cortège municipal jusqu’à Fourvière. Lire la suite de ‘8 décembre 1852: Première « Fête des Lumières »’

23 septembre 1998: Première greffe de la main

Le 23 septembre 1998, le néo-zélandais Clint Hallam bénéficie d’une allogreffe de la main. C’est une prouesse technique et une première mondiale car, contrairement à l’autogreffe, ce n’est pas sa propre main mais celle d’un donneur anonyme qui lui est greffée.

Particulièrement délicate, cette opération (qui durera 13 heures) nécessite de repérer puis de raccorder les os, les artères ainsi que les principales veines et les principaux nerfs reliant l’avant-bras à la main greffée. Cette étape est nécessaire pour permettre la repousse des fibres nerveuses jusqu’à l’extrémité des doigts afin que le patient retrouve mobilité et sensibilité.

Lire la suite de ’23 septembre 1998: Première greffe de la main’

12 septembre 1642: Henri de Cinq-Mars et François-Auguste de Thou exécutés

Pour l’extraire à la morosité qui le ronge en cette année 1639, le cardinal Richelieu présente à Louis XIII un jeune homme plein d’esprit et d’humour: Henri Coeffier de Ruzé d’Effiat, marquis de Cinq-Mars (prononcer Sin-Mar). Du haut de ses 38 ans, le roi est conquis par ce compagnon plein d’entrain.

Henri de Cinq-Mars

Henri de Cinq-Mars

Le jeune marquis ne tarde pas à profiter de son ascendant sur le souverain. Il se fait ainsi nommer « Grand Écuyer », un des titres les plus honorifiques. Il réclame aussi la main de la Princesse de Mantoue. Agacé par ses ambitions, Richelieu s’y oppose véhément en remarquant « qu’il ne croyait pas que la princesse Marie eût tellement oublié sa naissance qu’elle voulût s’abaisser à si petit compagnon » …

Lire la suite de ’12 septembre 1642: Henri de Cinq-Mars et François-Auguste de Thou exécutés’

27 août 1828: La Tour Pitrat s’est abousée

Le 27 août 1828, en haut des Pentes de la Croix-Rousse [Localiser approximativement], la Tour Pitrat, en cours de construction, s’effondre, tuant une fillette qui jouait à proximité.

Construite à l’initiative d’Horace Pitrat, maçon qui s’était enrichi en construisant des habitats spécialement pour les canuts, elle devait à terme mesurer 100 mètres et permettre de voir le port de Marseille, ville natale de Pitrat, par temps clair…

Une chanson circule alors rapidement:

Babolat, sais-tu la nouvelle ?
La Tour Pitrat vient d’s’abouser !
Bah ! J’crois qu’tu veux te gausser,
N’y a qu’un moment j’étais sur elle
Où s’que j’voyais le soleil de près,
Et comment qu’il avait l’nez fait.

Mais que veut donc dire « s’abouser » ? La définition est très imagée: s’effrondrer, tomber sans retenue, comme une …

Malgré cette déconvenue, il persiste et érige une version plus modeste (30 mètres). Avec les matériaux inutilisés, il crée un restaurant, Les Délices de Beauregard, équipé de chambres pour se retirer en toute discrétion avec les filles de petite vertu employées par l’établissement. Bref, une maison close… Le tout sera détruit en 1874.

Tour Pitrat, deuxième version

Laurent Ajdnik

25 août 1860: Inauguration du Palais de la Bourse

(Par Marine Giraud)

Le 25 Août 1860, Napoléon III et l’Impératrice Eugénie inauguraient le Palais de la Bourse de Lyon [Localiser], aujourd’hui occupé par la Chambre de Commerce et d’Industrie.

 

Palais de la Bourse vers 1900

Palais de la Bourse vers 1900

Construit entre 1855 et 1862, il est principalement l’œuvre de René Dardel, alors architecte en chef de la Ville de Lyon. Cependant, deux autres lyonnais œuvrèrent à la construction finale : Tony Desjardins puis Gustave Bonnet.

Cette construction fait partie d’un vaste projet de transformation urbaine qui avait pour double objectif :

  • De montrer la grandeur et la prospérité de la ville de Lyon, à l’image des grands travaux réalisés par le baron Haussman à Paris;
  • De faciliter la répression des insurrections populaires en éliminant un réseau de rues dense et tortueux.

Destiné dès l’origine à accueillir de nombreuses institutions, le Palais de la Bourse a notamment abrité : le Tribunal de Commerce, la Compagnie des courtiers en soie et marchandises (jusqu’en 1867), le Conseil des Prud’hommes (jusqu’en 1927) et le Crédit Lyonnais (jusqu’en 1934).

Les statues ornant le bâtiment illustrent de manière symbolique sa destination: Justice, Tempérance, Agriculture, Commerce, Industrie…

Les deux façades Nord et Sud sont richement décorées avec de nombreux entablements, balcons et colonnes. La plupart des peintures des plafonds intérieurs sont l’œuvre d’artistes lyonnais.

C’est en sortant de l’édifice le 24 juin 1894 que le président de la République Sadi Carnot se fait assassiner par l’anarchiste Sante Geronimo Caserio sous les fenêtres donnant sur la Rue de la République.

Depuis 1994, le Palais du Commerce est classé monument historique.

 

Palais de la Bourse de nos jours

Palais de la Bourse de nos jours

10/11 juin 2011: Première Fête de la Bière à Tarare (69)

Si, si, cet article est statutaire: on parle bien de « valorisation du patrimoine de Lyon et ses environs » :c)

Les 10 et 11 juin 2011, la ville de Tarare (Rhône) organise la première édition de sa Fête de la Bière. Vous trouverez tous les détails sur le site officiel créé pour l’occasion.

Fête de la bière

Cette nouveauté est motivée par un événement majeur pour l’économie locale: la célèbre brasserie lyonnaise Ninkasi se trouve à l’étroit dans les locaux de Gerland et déménage sur Tarare en février 2012.

NinkasiDe très nombreuses brasseries régionales proposeront des dégustations. Coup de cœur personnel: le brasseur ardéchois Bourganel, spécialisé dans les bières aromatisées (marrons, myrtilles, miel, verveine, nougat…).

BourganelD’ailleurs, Rhône-Alpes est la région française accueillant le plus de brasseries, devant l’Alsace ou le Nord-Pas-de-Calais: 55 exactement !

Laurent Ajdnik

PS: L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommer avec modération.

19 mai 2010: Démolition de la Tour 220 de La Duchère

Le 19 mai 2010, à 12h05 précisément, la Tour 220 de La Duchère a disparu du paysage lyonnais. Une délégation ExploraLyon était sur place et a pris sa dose de poussière pour vous ramener quelques photos et vidéos de cet événement impressionnant.

Encore quelques minutes à vivre...

Effondrement du bâtiment et nuage de poussière. J’ai raté le début mais j’avais espéré qu’il y ait au moins un signal sonore d’avertissement pour prévenir de l’imminence de l’explosion. Ben non…


Nuage de poussière quelques secondes après l’explosion. On a dégusté !


Quelques minutes plus tard, le nuage de poussière commence à se dissiper et laisse apparaître les bâtiments autour qui viennent de perdre un de leurs frères.


Cette démolition intervient dans le cadre du « Grand Projet de Ville Lyon Duchère » visant à réhabiliter le quartier.

Quelques chiffres:

  • Nombre d’appartements détruits: 340 sur 16 étages
  • Dimensions du bâtiment: 160 mètres de long, 50 en hauteur
  • Périmètre de sécurité: 200 mètres
  • Un précédent ? La tour 210 en 2005
  • Durée de l’effondrement: à peine 6 secondes…
  • Gravats: 52 000 tonnes !!!

 

Joyeux anniversaire ExploraLyon !

Il y a un an exactement, ExploraLyon officialisait son existence en publiant son tout premier article sur le web:

Le site exploralyon.fr souffle donc aujourd’hui sa première bougie. Pour l’occasion et sans barguigner [hésiter], Roger Simonetti nous fait l’immense honneur de ressusciter un personnage vieux de 40 ans: Homo Sapiens Sapience.

Bon Anniversaire ExploraLyon (Roger Simonetti)

Bon Anniversaire ExploraLyon (Roger Simonetti)

Depuis son lancement, petit site est devenu grand, comme en témoignent ces quelques chiffres:

  • 49 articles publiés
  • 85 commentaires échangés (peut mieux faire…)
  • 235 abonnés
  • 10 773 consultations d’articles !!!

Outre ses abonnés, le site ExploraLyon reçoit des visites par l’intermédiaire des moteurs de recherche où il occupe de plus en plus souvent des positions flatteuses (voir analyse réalisée il y a quelques mois).

Les visiteurs proviennent essentiellement de la région lyonnaise mais aussi de nombreuses autres villes  françaises. Voire étrangères puisque le site a déjà reçu des connexions depuis 29 pays dans le monde entier !

Densité des connexions depuis la France

Densité des connexions depuis la France

Les articles les plus populaires sont:

En conclusion, le succès rencontré par ExploraLyon est épatrouillant [formidable] et a très largement dépassé mes espérances. Mais tout cela n’aurait jamais existé sans votre fidélité et vos encouragements. Alors, je vous remercie très sincèrement de vous être associés à cette aventure magique. Et j’adresse une miaille [bise] pleine d’affection à Hélène et Marine qui ont osé passer de l’autre côté du miroir en rédigeant certains des articles que vous avez eu le plaisir de lire.

Laurent Ajdnik, tout sensipoté [ému]