27 août 1828: La Tour Pitrat s’est abousée

Le 27 août 1828, en haut des Pentes de la Croix-Rousse [Localiser approximativement], la Tour Pitrat, en cours de construction, s’effondre, tuant une fillette qui jouait à proximité.

Construite à l’initiative d’Horace Pitrat, maçon qui s’était enrichi en construisant des habitats spécialement pour les canuts, elle devait à terme mesurer 100 mètres et permettre de voir le port de Marseille, ville natale de Pitrat, par temps clair…

Une chanson circule alors rapidement:

Babolat, sais-tu la nouvelle ?
La Tour Pitrat vient d’s’abouser !
Bah ! J’crois qu’tu veux te gausser,
N’y a qu’un moment j’étais sur elle
Où s’que j’voyais le soleil de près,
Et comment qu’il avait l’nez fait.

Mais que veut donc dire « s’abouser » ? La définition est très imagée: s’effrondrer, tomber sans retenue, comme une …

Malgré cette déconvenue, il persiste et érige une version plus modeste (30 mètres). Avec les matériaux inutilisés, il crée un restaurant, Les Délices de Beauregard, équipé de chambres pour se retirer en toute discrétion avec les filles de petite vertu employées par l’établissement. Bref, une maison close… Le tout sera détruit en 1874.

Tour Pitrat, deuxième version

Laurent Ajdnik

6 Réponses à “27 août 1828: La Tour Pitrat s’est abousée”


  • Voir Marseille par temps clair, peut-être ..
    Du haut d’une tour de 100 mètres ??
    Depuis 1828 les échelles de distance ont changé,
    Ou peut-être qu’elles se sont abousées !!!

  • WIECZOREK Sébastien

    Charmes et mystères de la Croix Rousse
    Depuis elle a bien changé mais le poids du passé demeure

    encore une nouvelle découverte grâce à l’équipe d’exploraLyon

    merci vivement
    Sébastien WIECZOREK

  • Anne-Marie Legrand

    Que de détails croustillants ! L’idéal serait de réaliser une frise pour mémoriser les évènements marquants de cette belle ville !
    A bientôt Laurent,
    Une fidèle lectrice !

  • Re grand plaisir

  • Adriano Letoscan

    Tu es toujours très intéressant…
    Je me suis amusé à faire quelques calculs, considérant:
    – que le rayon moyen de la Terre est de 6360km,
    – que le sommet de la tour se serait trouvé à 425m d’altitude (325+100),
    – que les yeux se trouvent à 1,60m du sol,
    – que la distance à vol d’oiseau de Lyon à Marseille est de 276km…
    Notre regard n’aurait pu porter qu’à moins de 74km, sans la présence d’obstacles…
    J’espère ne pas avoir fait d’erreur, malgré plusieurs approximations.
    A bientôt

  • Adriano Letoscan

    Erreur pour l’altitude de la rue de l’Alma, ce serait plutôt 194m et l’on passe alors de 74 à 65km…
    Désolé

Laisser un Commentaire