Archive pour la Catégorie 'Personnages'

Page 2 sur 2

25 avril 1566: Décès de Louise Labé

Louise Labé, grande poétesse lyonnaise de l’Amour, décède le 25 avril 1566 à Parcieux-en-Dombes [Localiser]. Son année de naissance n’est pas connue avec certitude: entre 1515 et 1526 selon les historiens…

Louise Labé - Gravure de Pierre Woeiriot (1555)

Louise Labé – Gravure de Pierre Woeiriot (1555)

Elle bénéficie d’une éducation exceptionnellement progressiste pour l’époque: latin, italien, musique, et même… escrime et équitation ! Entre 1543 et 1545, elle épouse Ennemond Perrin, cordier (fabricant de cordages) comme son père, ce qui lui vaudra le surnom de « Belle Cordière« .

Lire la suite de ’25 avril 1566: Décès de Louise Labé’

12 avril 1842: Mort du Sergent Blandan

Jean Pierre Hippolyte Blandan naît à Lyon le 9 février 1819. En 1837, à tout juste 18 ans, il s’engage dans l’armée. Peu de temps après, il rejoint le 26ème Régiment d’Infanterie de Ligne fortement impliqué dans la guerre de conquête de l’Algérie.

Statue du Sergent Blandan sur la Place Sathonay (1)

Lire la suite de ’12 avril 1842: Mort du Sergent Blandan’

22 mars 1895: Première projection cinématographique ?

Les frères Lumière ont-ils inventé le cinéma ? La réponse est loin d’être aussi simple que les Lyonnais pourraient le souhaiter…

Auguste et Louis Lumière

Auguste et Louis Lumière

Lire la suite de ’22 mars 1895: Première projection cinématographique ?’

4 mars 1853: Claude-Marius Vaïsse nommé préfet de Lyon

Le 4 mars 1853, Napoléon III nomme par décret impérial Claude-Marius Vaïsse (1799-1864) administrateur du département du Rhône et préfet de Lyon. Même si le titre avait été supprimé quelques temps plus tôt, il occupe de fait la fonction de maire.

Dans l’optique de faire de la ville la capitale du Sud-Est de la France, il engage une série impressionnante de grands travaux qui lui vaudront le surnom de « Haussmann lyonnais » (en référence à George Eugène Haussmann, qui a profondément transformé et modernisé Paris).

Lire la suite de ‘4 mars 1853: Claude-Marius Vaïsse nommé préfet de Lyon’

3 mars 1769: Naissance de Laurent Mourguet, papa de Guignol

Laurent Mourguet naît à Lyon le 3 mars 1769 dans une famille de canuts (ouvriers de la soie). Il commence par exercer lui aussi cette activité mais le chômage qui s’abat sur la ville après la Révolution l’oblige à se reconvertir en marchand, en forain puis en… arracheur de dents !

Pour attirer la clientèle, il présente des spectacles de marionnettes à la mode telles que Arlequin et Polichinelle.  Il crée entre 1804 et 1808 son premier personnage: Gnafron, regrolleur (cordonnier) grand amateur de Beaujolais, d’où son imposant nez rouge.

Vers 1808 apparaît Guignol, auquel il prête ses traits et son accent. En s’inspirant de l’actualité, il se fait le défenseur inconditionnel des petites gens qu’il défend contre les puissants: le juge, le gendarme, le propriétaire… Nous sommes alors loin des spectacles pour enfants d’aujourd’hui.

Guignol

Guignol

Lire la suite de ‘3 mars 1769: Naissance de Laurent Mourguet, papa de Guignol’

16 août 1861: Julie-Victoire Daubié, première bachelière

Le 16 août 1861, l’Académie de Lyon décerne le Baccalauréat ès Lettres à une femme dont la candidature avait été refusée auparavant par l’Académie de Paris. À trente-sept ans, Julie-Victoire Daubié devient la première bachelière de France. Il lui faudra encore plusieurs mois et l’intervention de l’impératrice Eugénie pour obtenir la remise effective de son diplôme.

Julie-Victoire Daubié

Julie-Victoire Daubié

Lire la suite de ’16 août 1861: Julie-Victoire Daubié, première bachelière’

1 août -10: Naissance de l’Empereur Claude

Tiberius Claudius Nero Drusus (on dira plus volontiers Claude…) naît à Lugdunum (Lyon) le 1er août -10. Il est membre de la famille impériale (Jules César, Auguste, Tibère, Caligula…). Pourtant, rien ne laisse supposer qu’il deviendra un jour empereur: il est bègue, boiteux, fragile et légèrement dérangé… Selon l’historien (rarement objectif) Suétone, sa propre mère le qualifiait de « ombre d’homme, avorton, ébauche de la nature » et se moquait des sottes gens en disant « il est plus bête que mon fils Claude » ! Victime d’un tel ostracisme, il se réfugie dans les études, ce qui lui vaudra sans doute d’échapper aux nombreux assassinats perpétrés contre les membres de sa famille. Il ne représentait en effet pas grand danger !

L'empereur Claude

L’empereur Claude

Lire la suite de ‘1 août -10: Naissance de l’Empereur Claude’