Archive pour la Catégorie 'Evénements'

Page 2 sur 4

18 mars 1806: Premier conseil de prud’hommes

Le Conseil des Prud’hommes est la juridiction devant laquelle s’expriment en premier degré les litiges entre salarié et employeur, ou entre deux salariés. Ces litiges donnent lieu à une tentative de conciliation puis, en cas d’échec, à un jugement. Les conseillers sont élus en même nombre dans deux collèges: employeurs et salariés.

Insigne prud'homal de 1828 à 1907 (1)

Insigne prud’homal de 1828 à 1907 (1)

Lire la suite de ’18 mars 1806: Premier conseil de prud’hommes’

13 mars 1815: Napoléon déclare « Lyonnais, je vous aime »

Alors qu’il est condamné à l’exil sur l’Ile d’Elbe, Napoléon débarque à Vallauris (Alpes-Maritimes) le 1er mars 1815. Cette « invasion du pays par un seul homme » marque le début de la période dite des Cent-Jours.

En route pour Paris, le « Vol de l’Aigle » l’amène à entrer triomphalement à Lyon le 10 mars, accompagné de 8.000 hommes et 30 canons. Le lendemain, il pousse la provocation jusqu’à passer ses troupes en revue sur la Place Bellecour.

L'empereur Napoléon Ier

L’empereur Napoléon Ier

Lire la suite de ’13 mars 1815: Napoléon déclare « Lyonnais, je vous aime »’

19/20 février 197: Bataille de Lugdunum

En 193, trois empereurs romains sont assassinés en quelques mois: Commode (celui du film Gladiator), Pertinax et Didius Julianus. Ce dernier est exécuté par Septime Sévère, un général qui avait marché sur Rome après s’être fait élire empereur par ses troupes.

En 196, son ancien allié Clodius Albinus se fait lui aussi élire empereur par ses troupes, et installe son quartier général à Lugdunum (Lyon).

Septime Sévère

Septime Sévère

Lire la suite de ’19/20 février 197: Bataille de Lugdunum’

17 janvier 1601: Signature du Traité de Lyon

Le « Traité de Lyon » est signé le 17 janvier 1601 et met fin à la guerre entre la France et la Savoie, moyennant un échange de territoires très favorable au roi français. Voici quelques dates pour comprendre le contexte historique.

En 1355, le « Traité de Paris » définit la limite entre la France et le Duché de Savoie : tous les territoires de la rive gauche du Rhône appartiennent à la France (la frontière avec la Savoie se situait à une centaine de kilomètres de Lyon). En revanche, rive droite, la frontière se rapprochait beaucoup de Lyon (une dizaine de kilomètres). Lire la suite de ’17 janvier 1601: Signature du Traité de Lyon’

4 janvier 1966: Explosion à la raffinerie de Feyzin

Le 4 janvier 1966, à 8h45, une explosion se produit à la Raffinerie de Feyzin, située à 10 kilomètres au sud de Lyon et ouverte depuis peu (juillet 1964). Elle est entendue jusqu’à 16 kilomètres de distance. C’est la première catastrophe chimique majeure en France, et l’une des plus importantes au monde avec, entre autres, Seveso (Italie – 1976), Bhopal (Inde – 1984) et AZF (France/Toulouse – 2001).

Le journal télévisé de l’époque nous offre des images de l’incendie (première minute, sans son):


Lire la suite de ‘4 janvier 1966: Explosion à la raffinerie de Feyzin’

8 décembre 1852: Première « Fête des Lumières »

La Fête des Lumières constitue l’un des moments les plus magiques de la vie lyonnaise. Pourtant, rares sont ceux qui connaissent l’origine de cette célébration. Et ils sont souvent victimes de confusion. ExploraLyon va vous aider à y voir plus clair.

En 1643, la peste ravage le Sud de la France. Le prévôt des marchands et les échevins (à peu de choses près, le maire et les conseillers municipaux) implorent la protection de la Vierge Marie et promettent de lui rendre hommage tous les ans si la peste épargne la ville. Devinez ce qui se passa… Ainsi, tous les 8 septembre depuis 1643, à l’occasion de la Fête de la Nativité, le Voeu des échevins est commémoré par un cortège municipal jusqu’à Fourvière. Lire la suite de ‘8 décembre 1852: Première « Fête des Lumières »’

23 septembre 1998: Première greffe de la main

Le 23 septembre 1998, le néo-zélandais Clint Hallam bénéficie d’une allogreffe de la main. C’est une prouesse technique et une première mondiale car, contrairement à l’autogreffe, ce n’est pas sa propre main mais celle d’un donneur anonyme qui lui est greffée.

Particulièrement délicate, cette opération (qui durera 13 heures) nécessite de repérer puis de raccorder les os, les artères ainsi que les principales veines et les principaux nerfs reliant l’avant-bras à la main greffée. Cette étape est nécessaire pour permettre la repousse des fibres nerveuses jusqu’à l’extrémité des doigts afin que le patient retrouve mobilité et sensibilité.

Lire la suite de ’23 septembre 1998: Première greffe de la main’

12 septembre 1642: Henri de Cinq-Mars et François-Auguste de Thou exécutés

Pour l’extraire à la morosité qui le ronge en cette année 1639, le cardinal Richelieu présente à Louis XIII un jeune homme plein d’esprit et d’humour: Henri Coeffier de Ruzé d’Effiat, marquis de Cinq-Mars (prononcer Sin-Mar). Du haut de ses 38 ans, le roi est conquis par ce compagnon plein d’entrain.

Henri de Cinq-Mars

Henri de Cinq-Mars

Le jeune marquis ne tarde pas à profiter de son ascendant sur le souverain. Il se fait ainsi nommer « Grand Écuyer », un des titres les plus honorifiques. Il réclame aussi la main de la Princesse de Mantoue. Agacé par ses ambitions, Richelieu s’y oppose véhément en remarquant « qu’il ne croyait pas que la princesse Marie eût tellement oublié sa naissance qu’elle voulût s’abaisser à si petit compagnon » …

Lire la suite de ’12 septembre 1642: Henri de Cinq-Mars et François-Auguste de Thou exécutés’